Retour accueil

Moyens supplémentaires rentrée 2009

jeudi 3 septembre 2009

8 moyens supplémentaires + 1,75 poste de remplaçant

  • 1. Montsûrs
  • 2. St Georges le Fléchard
  • 3. St Aignan / Roë
  • 4. Oisseau
  • 5. Laval Thévalles
  • 6. La Brûlatte - La Gravelle (RPI)
  • 7. Alexain - La Bigotière - St Germain (RPI)
  • 8. Bouère - St Brice (RPI)

Ecoles étudiées n’ayant pas obtenu satisfaction
- Liste retenue en CDEN

  • 1. Brains / les Marches : maintien de la structure à 18 élèves. Devient la seule classe unique du département.
  • 2. Loiron : (prévu 83 constat 85 pour 3 cl.) plus de départs que d’entrée l’an prochain donc refus de l’IA.
  • 3. Ambrières : (prévu 131 constat 134) pas d’évolution significative.
  • 4. Le Bignon - Maisoncelles (RPI) : (prévu 111 constat 97)

- Autres écoles

  • 1. St Cénéré : (prévu 53 constat 52 pour 2 cl.) Nous avons insisté sur la stucture pédagogique (4 niveaux pour 26 élèves). Nous avons fait valoir qu’auparavant les IA ouvraient une 3ème classe avec ces effectifs faisant l’effort pour aboutir à une classe par cycle. L’IA a reconnu implicitement qu’il n’avait pas les moyens de mener cette politique. Ces classes sont les premières à faire les frais des suppressions de postes (13 500).
  • 2. Chantrigné : (prévu 49 constat 50 pour 2 cl.) Fermeture annoncée en février. La décision de fermeture n’était pas justifiée, elle a causée la perte de certains élèves qui seraient restés.
  • 3. St Berthevin la Forêt mat : prévu 79 (93) constat 82 (97 avec les -3 ans) pas d’évolution significative.
  • 4. Bonchamp mat : (prévu 164 constat 166 (182 avec les -3 ans) Fermeture annoncée en février. La décision de fermeture n’était pas justifiée.
  • 5. Grez en Bouère : (prévu 77 constat 80 pour 3 cl.) Fermeture annoncée en février. La décision de fermeture n’était pas justifiée 80 élèves est unes structure de 4 classes pour une école primaire.
  • 6. Laval Michelet mat. : (prévu 49 constat 50 pour 2 cl.) Fermeture annoncée en février. La décision de fermeture n’était pas justifiée. Des élèves ont du être redirigés vers d’autres écoles de Laval.

L’Inspecteur d’Académie a reconnu implicitement qu’il n’avait pas les moyens de donner à toutes les écoles les enseignants dont elles avaient besoin. En effet, aujourd’hui dans les écoles de 2 et 3 classes il faut plus d’élèves qu’auparavant pour espérer une ouverture. L’IA minimise l’impact pédagogique de telles décisions argant que la situation dans certaines classes sera "un peu tendue". On ne saurait dire moins lorsque l’on doit enseigner à 26 élèves répartis sur 4 niveaux (PS-MS-GS-CP ou CE1-CE2-CM1-CM2) pour peu que l’on ait également la direction (sans décharge).
Le ministère a décidé la suppression de 6 500 postes dans le premier degré, les élèves et les enseignants en paient les conséquences.

ASH : scolarisation des élèves en situation de handicap.

Le SNUipp 53 a dénoncé la politique médiatique du gouvernement qui consiste à légiférer dans un sens positif (loi de 2005) et à ne pas se donner les moyens d’application tout en rendant l’école responsable de celle-ci.

Près de 30 places en IME sont supprimées à cette rentrée.
Est-ce une conséquence directe, mais 7 CLIS (sur 16) doivent accueillir 13 élèves quand ces classes sont limitées à 12 ( 2 CLIS sur 8 dans le privé) ?
La limite de 12 ne serait pas pertinente ! Nous avons donc proposé de raisonner sur une moyenne de 10 élèves pouvant être étendue à 12 selon les besoins géographiques.

L’IA a reconnu que les besoins du département serait de 4 CLIS supplémentaires.

Une fois encore le gouvernement ne donne pas les moyens de mener la politique qu’il prétend défendre.

Nous n’avons pas obtenu les chiffres pour les UPI qui connaissent le même type de dépassements.

Les représentants du personnel SNUipp 53 Pierre-Marc PLANCHAIS Yves RAYMOND

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |