Retour accueil

Vous êtes actuellement : SNUipp - FSU  / Les publications  / P.E.G.C. 


PEGC : Respect de la parole de l’Etat

jeudi 26 novembre 2009

PDF - 173 ko
Dossier PEGC
Word - 26 ko
Courrier député
Word - 24 ko
Modèle lettre individuelle
Le 23 novembre 1999, le Directeur des Personnels Enseignants exprime lors d’une audience accordée au SNUipp, « le souhait de favoriser une meilleure fluidité des carrières, le respect des accords de 1993 » et évoque à cet effet un certain nombre de « voies » à explorer.

En novembre 2001, suite à nos multiples interventions auprès du Ministre, mais aussi grâce à celles de nombreux députés que nous avions sollicités, le ministère reconnait l’impossibilité, pour la plupart des PEGC, de parvenir aux indices terminaux de la classe exceptionnelle de leurs corps.

Il décide de l’ouverture d’une concertation avec les organisations syndicales sur l’amélioration du déroulement de carrière des PEGC. Le 25 janvier 2002, lors de la 4ème table ronde,, il soumet à celles-ci un projet de relevé de conclusions portant sur des propositions ministérielles qui recueillent leur assentiment. Mais le Ministère renonce à finaliser le relevé de conclusions, ce qui provoque l’amertume et une profonde déception chez les personnels qui attendaient le respect des engagements de 1993.

Par la suite le Ministère a envisagé l’extinction de la classe normale dès la rentrée 2004, et celle de la hors classe à la rentrée 2009. Force est de constater aujourd’hui que ces deux objectifs ne sont pas concrétisés.

Seize ans plus tard, l’engagement de 1993 aux PEGC est resté lettre morte.

Aujourd’hui, il y a urgence à voir respecter la parole donnée par l’Etat aux PEGC.

Aujourd’hui, il est urgent que le Ministre de l’éducation décide des modalités ouvrant aux PEGC des perspectives de carrière réellement identiques à celles des certifiés.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |