Retour accueil

Vous êtes actuellement : Le métier, la carrière 


Accusation diffamatoire d’une enseignante en Mayenne

dimanche 28 janvier 2018

Dans son édition du samedi 27 janvier, le journal Ouest-France lance de graves accusations contre une enseignante mayennaise.

Le SNUipp-FSU qui accompagne cette collègue lui apporte son soutien et affirme que les accusations portées sont totalement fausses.

Voici le courrier que le SNUipp-FSU 53 adressera au directeur de Ouest-France le lundi 29 janvier 2018 :

Dans votre édition de la Mayenne du samedi-dimanche 27-28 janvier 2018, est paru un article mettant en cause les pratiques d’une enseignante. Article qui avait un titre en première page. La question se pose, y a-t-il un journaliste à la rédaction de Ouest-France Laval ? Y a-t-il une rédaction pour juger de la validité d’un article ?

Le syndicat SNUipp-FSU s’insurge contre cet article diffamatoire qui détruit une enseignante, fragilise une école et tout un village. Votre journal qui nous a habitués à plus de retenue et de rigueur semble verser dans la presse à scandale. Le journaliste utilise la détresse de parents sans vérifier leurs affirmations. A aucun moment, il ne s’est adressé aux enseignants de l’école où il est pourtant venu prendre une photo vendredi 27 janvier. Sur des accusations aussi graves, contacter le Directeur Académique par téléphone n’est pas un travail d’enquête suffisant.

L’utilisation du conditionnel ne dédouane pas l’auteur de cet article, ni le journal qui le publie. Le SNUipp-FSU de la Mayenne apporte tout son soutien à l’enseignante trainée dans la boue, à toute l’équipe de l’école de Neau profondément choquée. Il demande au Directeur Académique de prendre toutes les mesures nécessaires pour les défendre de cette attaque diffamatoire.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |