Retour accueil

Vous êtes actuellement : L’école, la classe  / Pédagogie  / Evaluations 


Évaluations CP et CE1 : décryptages

lundi 17 septembre 2018

Les évaluations CP/CE1 s’intègrent dans un dispositif plus large concernant aussi les classes de 6e et de 2nde.
L’objectif de pouvoir très vite « classer » les établissements et les collègues n’est pas vraiment caché...

Vidéo du SNUipp-FSU :

Les textes :

Ce dispositif ne s’appuie sur aucun texte règlementaire : ni décret, ni arrêté, ni circulaire, ni note de service émanant du ministère.

En termes de références, on trouve seulement :

Pas un seul COEE, hormis un - à usage technique - pour rappeler aux directrices et directeurs de bien valider leur constat de rentrée afin que l’interfaçage soit correct au moment de la saisie des résultats des élèves.

Par défaut d’appui règlementaire, le caractère obligatoire de ce dispositif d’évaluations est, de facto, très fragile : ce ne sont pas les communications sur le site du ministère ou d’eduscol qui pourront résister en cas de procédure contentieuse pour les collègues qui auraient décidé de ne pas procéder aux évaluations.

En pratique

Le calendrier :

  • Du 17 au 28 Septembre 2018
    • Évaluations CP
    • Évaluations CE1
    • Positionnement seconde
  • Octobre 2018 _** Évaluations sixième Février 2019 Point d’étape CP

Les modalités :

  • "Les évaluations de début CP se composent de trois séquences de 20 minutes chacune : deux en français et une en mathématiques.
    Chaque élève recevra un livret pour chacun des deux enseignements évalués.
    Pour la passation de chaque séquence, l’enseignant prend appui sur un protocole spécifique qui lui est fourni dans un livret dédié. Il lui permet d’obtenir une mesure objective."
  • "Les évaluations de début CE1 se composent de trois séquences : deux en français (20 minutes chacune) et une en mathématiques (30 minutes).
    Pour la passation de chaque séquence, l’enseignant prend appui sur un protocole dédié qui permet d’obtenir une mesure objective.
    Afin de ne pas surcharger les élèves, il est recommandé l’étalement des épreuves sur trois demi-journées différentes."
  • "Dès que les données pour une classe sont complètes, l’enseignant les saisit par l’intermédiaire de l’application nationale dédiée. Il reçoit en retour le profil de chaque élève et le profil de sa classe. Il n’est pas nécessaire de procéder à une correction préalable. Les données personnelles transmises sont anonymisées.
    Les parents sont informés des résultats et en particulier de leur utilité pour soutenir l’apprentissage de leur enfant.
    Des fiches destinées aux enseignants proposent des pistes d’analyse des résultats et de travail avec les élèves. Elles ont été élaborées par des membres du CSEN, de la DEPP et de la DGESCO appuyée par des maîtres-formateurs. L’en-tête de chaque fiche rappelle la compétence évaluée et le ou les exercices qui lui sont associés."

Remarques :

  • Les durées indiquées risquent d’être un peu courtes surtout en CP.
  • Le fait que les collègues n’aient pas de « correction » à effectuer, mais juste une « saisie des données » revient à les déposséder d’un moment crucial après une évaluation : celui où l’on peut justement prendre un peu de recul et réfléchir aux remédiations.
    Les collègues de CP et de CE1 déjà exclus de la conception des évaluations, ne seront pas appelés à concevoir les remédiations : celles-ci tomberont directement de l’ordinateur ! ...
  • Ce que ne disent pas les modalités rappelées ci-dessus, c’est que si l’école sera destinataire du profil de ses classes, l’IEN recevra le profil des écoles et de la circonscription. Et ainsi de suite, l’application générera des profils à chaque niveau : classe, école, circonscription, département, académie, national.
    L’objectif n’est plus alors la « réussite » des élèves, mais bien celui du pilotage du système, et en particulier de la future évaluation au mérite qui est prévue dans le cadre de la refonte de la fonction publique.

Que faire de ces évaluations ?

Le SNUipp-FSU 53 invite les équipes à s’emparer de cette question :

  • En débattant collectivement de cette situation.
  • En décidant :
    • de ne pas faire passer les évaluations CP et CE1 imposées,
    • ou de ne pas en faire remonter les résultats.

Motions du Conseil des maîtres :

Ces évaluations ne concernent pas que les collègues affecté·es sur les classes de CP ou de CE1 : tout l’équipe de l’école est concernée, même les collègues des écoles maternelles. En effet, la nature des évaluations CP remet en cause leur travail.

Quelles que soient les décisions prises par les équipes enseignantes, le SNUipp-FSU 53 sera présent à leurs côtés afin de défendre leurs choix pédagogiques.

Renvoyez-nous une copie des motions ci-jointes, nous vous tiendrons informés des suites...


Motion école
élémentaire

Motion
cycle 1
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |