Retour accueil

Vous êtes actuellement : Personnels précaires  / AESH 


l’Assemblée Générale AESH 15 mai 2019

mardi 21 mai 2019

15 présent.es : 7 Représentant.es des organisations syndicales FSU, SUD Education, CGT Educ’Action et FNEC FP FO et 8 AESH (4 venant d’écoles et 4 de collèges ou lycées)

En préalable, un compte rendu rapide de l’audience intersyndicale du 14 mars a été fait.

Thématiques abordées et questions soulevées

Revendications générales 1- La question des statuts.
La revendication principale reste bien celle des statuts. La revendication d’un vrai statut de fonctionnaire pour un vrai métier doit continuer d’être portée avec force.

2- Quotités de service.
L’argument du second employeur est utilisé comme un moyen d’augmenter les quotités de service des agents mais de fait, cela dégradera considérablement les conditions de travail. La question du temps de travail des AESH est aussi centrale, le temps plein côte à côte élève devrait être largement baissé.

3- Ces deux questions, celles des statuts et du temps de travail sont forcément liées à celle d’une nécessaire revalorisation salariale.

Revendications locales

4- Règles des 39 semaines et la prise en compte des heures invisibles (ESS, temps de concertation, de préparation…)

Rappeler au GT du 22 mai quelques points des textes en vigueur : « Le temps de service de l’AESH ne se limite pas à l’accompagnement de l’élève car il contribue au suivi et à la mise en œuvre du projet personnalisé de l’élève. Il participe aux réunions, ainsi qu’aux dispositifs École ouverte et stages de remise à niveau, etc., toutes activités pouvant être décomptées dans son temps de travail. »

Toutes les réunions de suivi doivent donc être défalquées du temps de travail. Attention au décompte de ces heures, les agents doivent notifier ces heures afin de ne pas dépasser les horaires.

5- PIAL’s (Pôles inclusifs d’accompagnement localisés)

Dans l’article 5 de la Loi Blanquer, il est question de généraliser les PIAL’s, dispositifs visant à organiser la mutualisation des AESH dans un souci de rationalisation. C’est la généralisation de la prise en charge de plusieurs élèves par un seul AESH.

Lors de l’audience du 14 mars, il avait été convenu avec la DSDEN que les agents seraient concertés et partie prenante des expérimentations en œuvre en Mayenne ?

Sur ce point, il ne semble pas que les AESH soient associés d’une quelconque manière à l’expérimentation ?

Les AESH ne sont pas invités aux réunions de pilotage. Demander à associer les AESH aux réunions, sur le temps de travail ou défalquées du temps de travail ? Autre point de vigilance : quid des zones d’intervention. Demander à ce que ces zones d’intervention soient clairement définies. (notamment sur les Coevrons et sur Port Brillet)

Quelle prise en compte des frais de déplacement pour les collègues dans le cadre du PIAL’s ? (en effet les collègues vont être amenés à changer de lieux de travail à l’intérieur de la zone d’intervention que constitue le PIAL)

6- Affectations :

Les AESH, doivent pouvoir faire des vœux géographique d’affectation et de quotité.

Quels critères d’affectation, quel barème ?

Comme pour les autres agents de droit public (titulaires et non titulaires), les organisations syndicales représentatives doivent pouvoir accès aux fichiers des affectations et vérifier que les agents soient affectés selon leur vœu et leur barème.

La question des 20 kilomètres entre résidence administrative et résidence familiale peut poser problème en termes de coût de transport. Pour certains agents, cela peut aller jusqu’à 200 km par semaine et 800 km par mois !

Frais de déplacement : en cas d’avenant au contrat, y a t-il prise en compte des frais de déplacement sur une nouvelle affectation ?

Quelle date est prévue pour les affectations ? Il est indispensable que les AESH puissent avoir leur lieu d’affectation au mois de juillet afin de pouvoir s’organiser.

7- Stabilité des AESH :

Rappeler l’engagement pris lors de la dernière audience : « la stabilité des AESH sera privilégiée par les services. ». Il est nécessaire d’insister à nouveau là-dessus. Les AESH doivent pouvoir rester sur le même lieu de travail avec le même accompagnement s’ils.elles le souhaitent.

8- Travail hors mission

Veiller à ce que les AESH ne soient pas affectés sur des missions hors contrat : surveillance des examens / tâches administratives…

9- Entretien professionnel

Redemander aux services les modalités d’évaluation des personnels et notamment celles de l’entretien professionnel.

10- Le livret d’accueil

L’engagement pris lors de l’audience d’un GT spécial Livret d’accueil.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |